Cas réel SEO : ranker sur « Rédacteur web »

Cas réel SEO : ranker sur « Rédacteur web »

Je cherche à rendre mon site « Bulldoz » visible sur le mot-clé « Rédacteur web ». Pour y parvenir j’ai travaillé sur :

  • L’intention de recherche : que propose Google aux utilisateurs qui tapent ce mot-clé ?
  • La qualité du contenu : comment rendre le meilleur service aux internautes qui visitent mon site ?
  • L’optimisation sémantique du texte : comment faire comprendre à Google que ma page correspond vraiment au mot-clé « Rédacteur web » ?

Voyons tout ceci en détails 🙂


Il était une fois…

un webmaster (moi), qui subissait de la frustration depuis 2 ans.

C’était à cause de l’un de mes sites : « Bulldoz« , qui est une plateforme de mise en relation entre des rédacteurs et leurs clients (c’est gratuit et sans commission, profitez-en 😉 ). Lorsque j’ai mis Bulldoz en ligne, il y a 2 ans, j’ai naturellement cherché à le rendre visible sur Google pour des mots-clés comme :

  • « Rédacteur web »
  • « Rédacteur web français »
  • « Rédacteur pas cher »

Vu que, à priori, les internautes qui tapent ce genre de requêtes cherchent des rédacteurs web indépendants, j’ai donc créé des pages listant les rédacteurs de Bulldoz, comme celle-ci :

Page « rédacteur web français » de Bulldoz

J’ai ajouté quelques liens vers ces pages, histoire que Google les prenne au sérieux. Ensuite, j’ai laissé la magie du SEO opérer tranquillement. Les résultats ont été rapidement au rendez-vous 🙂

Par exemple, voici l’évolution des positions du site pour le mot-clé « rédacteur web français » :

Des résultats similaires ont été obtenus pour la plupart des autres pays :

Bref tout va pour le mieux, c’est formidable 🙂

Enfin presque…

Il y a un mot-clé qui est complètement à la ramasse : « Rédacteur web ». Il refuse obstinément de décoller ! (voir la page dédié ici)

Il faut dire que sa configuration est légèrement différente : je n’ai pas voulu afficher directement une liste de résultats. Tout simplement car ça n’a aucun sens de mélanger les rédacteurs français avec les rédacteurs étrangers : ils répondent chacun à des besoins complétement différents. Du coup j’ai juste laissé les filtres du moteur de recherche :

Vu la légèreté du contenu, je me doutais bien que ça ne risquait pas d’être visible dans les résultats de recherche de Google. Cependant, c’était intéressant de le vérifier, du coup j’ai laissé la page en l’état. Au bout de quelques mois, il a bien fallu se rendre à l’évidence : la page n’était même pas dans le top 100.

Ça ne marchait pas, ce qui me semblait tout à fait normal.

Vu que le problème semblait venir du manque de contenu, j’ai commandé un joli texte de 1500 mots sur l’intérêt de faire appel à un rédacteur web :

Vous le trouverez en scrollant un peu la page vers le bas. Je l’ai placé sous la ligne de flottaison pour qu’il ne gêne pas les internautes et qu’ils restent concentrés sur le moteur de recherche. C’est typiquement un contenu qui a été créé pour être digéré par Google et pas lu par des humains (même s’il est parfaitement lisible et qu’il contient des informations utiles).

Au niveau de l’optimisation, 1.fr lui donne 77% ce qui est bien.

Tandis que YoutText.guru lui donne 49%, ce qui n’est pas terrible.

A noter qu’à l’époque, je travaillais uniquement avec 1.fr. Si j’avais utilisé YoutText.guru j’aurais peut-être pris conscience qu’il y avait un problème car pour lui les mots « formation », « SEO », « métier » et « emploi » sont importants, ce qui aurait pu me mettre la puce à l’oreille.

L’ajout du texte a eu rapidement un impact, Bulldoz a fini par être visible sur le mot-clé « Rédacteur web » ! Mon petit hack fonctionnait bien. J’étais donc assez confiant pour la suite 😉

Sauf qu’en regardant les choses de plus près je me suis rendu compte qu’en fait c’était la page « Rédacteur web bénin » qui était visible. Décevant.

Quoi qu’il en soit, cette page est montée jusqu’à la 23ème position en quelques semaines, c’était de bon augure !

Malheureusement, les choses se sont compliquées au fil des semaines suivantes, la page a chuté dans les positions 50-100 où elle a pataugé quelques semaines. Avant de disparaitre définitivement sous la ligne des 100 :

Bulldoz n’est pas un projet rentable et j’avais d’autres chats à fouetter, j’ai donc laissé les choses en état. Tant pis pour ce mot-clé…

Mais à chaque fois que je consultais les stats de positionnement de Bulldoz, j’étais frustré de constater cet échec alors que les autres mots-clés étaient si bien positionnés.

C’était mon caillou dans la chaussure… Une petite frustration récurrente.

L’espoir renaît !

Il y a quelques semaines, l’improbable se produit : Bulldoz était de nouveau visible dans la SERP (positions 60-99). Il faut dire que Bulldoz reçoit maintenant régulièrement des liens 100% naturels (la classe). Peut-être que cela donne plus de poids à la page ?

L’espoir renaissait !

Malheureusement, ce n’était toujours pas la bonne page : cette fois c’était la page « Rédacteur web français » qui était visible. Décevant.

Rapidement, cette page a également disparue de la SERP, les espoirs avec…

J’avoue qu’à ce moment là j’étais bien énervé ! J’ai donc décidé de reprendre les choses en main et d’investir un peu de temps pour comprendre ce qu’il se passait.

Pour percer dans la SERP, commence par la SERP !

J’ai commencé par jeter un œil à la SERP pour le mot-clé « Rédacteur web » (au bout de 2 ans, il était temps). Et là, grosse surprise :

Google ne propose pas de listes de rédacteurs web freelance !

Les liens proposés répondent aux questions :

  • Comment devenir rédacteur web ? (flèches vertes)
  • Qu’est-ce qu’un rédacteur web ? (flèche grise)
  • Comment trouver un emploi de rédacteur web ? (flèche bleue)

Et pas du tout :

  • Comment trouver un rédacteur freelance ?

En fait, les SERP « Rédacteur web » et  » Rédacteur web français » n’ont strictement rien à voir ! Ma représentation initiale était fausse.

Dans ces conditions inutiles de chercher à optimiser davantage cette page ! Tant qu’elle ne répondra pas à l’intention de Google, cette page sera toujours à côté de la plaque. Autant souffler dans un violon (non ce n’est pas la bonne expression mais cette variante est moins vulgaire 😉 ).

Création d’une page « Comment devenir rédacteur web ? »

Maintenant que j’ai trouvé la bonne cible, il devient possible d’établir la bonne stratégie. Pour rendre visible Bulldoz sur le mot-clé « rédacteur web » il suffit tout simplement de :

  1. Créer une page « Comment devenir rédacteur web ?« 
  2. L’optimiser pour le mot-clé « Rédacteur web »

A quelles personnes faut-il s’adresser et comment leur rendre service ?

J’ai réfléchi quelques minutes pour savoir à qui allait s’adresser cette page. A priori, il s’agira de personnes qui veulent changer de métier et qui souhaitent démarrer une nouvelle carrière dans le web. Ce sont donc de grands débutants dans le web professionnel. Il convient de les avertir sur les difficultés du métier :

  • Nombreuses compétences à acquérir.
  • Concurrence nationale et internationale intense.
  • Faible revenu (du fait de la concurrence).

J’ai demandé à Baptiste Guiraud de me rédiger un texte sur ce sujet. C’était le candidat idéal pour réaliser cette mission vu qu’il :

  • est lui-même un solide rédacteur web.
  • s’est constitué d’excellentes compétences en SEO au fil des années.

Résultat : un texte de 2500 mots, bien construit et bien optimisé pour Google.

L’esprit du texte est bon, mais je trouvais qu’il manquait d’éléments pratiques et activables directement pour commencer à devenir rédacteur. Du coup, nous avons ajouter des séries de liens vers des ressources qui permettent d’acquérir les compétences indispensables. J’ai aussi ajouté des exercices pratiques à réaliser soi-même :

Il y a eu un débat intéressant entre moi et Baptiste au sujet de cette partie pédagogique : où fallait-il la placer sur la page ?

Personnellement, je pense qu’il s’agit de la plus grosse plus-value pour le visiteur, il faut donc la mettre en haut de la page, là où elle sera la plus visible.

Baptiste, lui, pense que son texte est la plus grosse plus-value (c’est naturel vu qu’il en est l’auteur). En plus, la partie pédagogique représente une dangereuse fuite des visiteurs : elle est remplie de liens externes. Au moindre clic, le visiteur est perdu ! Évidemment, il est impossible de convertir un visiteur qui n’est plus sur la page… Il recommandait donc de la mettre en bas.

Le truc c’est que dans ce cas précis, il n’y a pas vraiment de conversion attendue. Bulldoz n’a rien à vendre aux rédacteurs débutants. Par contre il est important qu’ils fassent connaissance avec la marque afin qu’ils s’inscrivent sur la plateforme une fois qu’ils seront prêts à proposer leurs services. Du coup, la marque est visible un peu partout :

1) Dans l’image d’entête.
2) Dans l’introduction.
3) Dans la colonne de droite.

4) Dans le coin en bas à gauche de chaque image.

5) Le concept de Bulldoz est également expliqué au milieu du texte de Baptiste.

Bref, l’objectif est de marquer les visiteurs avec une expérience positive :

« Voilà un site qui est bien pratique ! »

L’idée, c’est aussi qu’ils se souviennent bien qu’il s’agit de Bulldoz. Combien de fois avez-vous pris des informations super intéressantes sur un site tout en étant incapable de dire comment il s’appelle 2 minutes après l’avoir quitté ?

De ce fait, la partie pédagogique a été placée en haut de la page 😉

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage

La page a été mise en ligne mardi soir. Elle a été bichonnée autant que possible. Elle a donc toutes les cartes en main pour être bien visible sur Google pour le mot-clé « Comment devenir rédacteur web ». Si ça fonctionne, elle devrait monter mécaniquement sur le mot-clé « rédacteur web ». Il ne reste plus qu’à attendre que les semaines et mois passent.

Ce qui n’a pas été fait

Pas d’audit de la concurrence

Pour obtenir la première page sur un mot-clé, il faut être certain que le contenu de la page est meilleur que celui de toutes les pages concurrentes. Pour s’en assurer, la méthode ultime est de faire un audit des 10 pages qui sont les mieux positionnées et valider pour chacune d’entre-elles que le contenu de ma page est supérieur. Cette tâche demande des heures de travail en fonction de la difficulté de la SERP, voire même des jours si la concurrence est très rude.

L’air de rien, Baptiste et moi avons déjà travaillé chacun 2 jours sur cette page, vu qu’il ne s’agit que d’une page annexe pour un site non rentable, je ne peux pas me permettre d’investir plus de temps.

Nous avons fait le travail honnêtement et avec le cœur, je croise les doigts pour que ça soit suffisant pour dépasser les concurrents.

Pas d’espionnage d’audit de la concurrence cette fois-ci

Pas de netlinking

Généralement, lorsque je créé une page dont je suis assez fier et qui est destinée à ranker, je fais quelques liens vers elle. Ceci permet de lui donner un coup de boost sur Google dès la publication.

Je ne l’ai pas fait pour cette page car je veux d’abord observer comment elle va évoluer dans les SERP « naturellement ». Ceci me donnera une idée de l’autorité acquise par le nom de domaine du point de vue de Google. Je pourrais toujours ajouter quelques liens plus tard, ce qui me permettra au passage de mesurer l’impact de cette opération de netlinking.

Premiers résultats

La page a été publiée mardi soir (le 16 juin 2020), quelques heures après la publication elle était déjà en 55ème position sur Google pour le mot-clé « Comment devenir rédacteur web » (j’ai forcé l’indexation avec la Search Console). C’est plutôt positif vu le nombre affolant d’articles sur ce sujet (tous les rédacteurs ayant un blog ont rédigé cet article).

Maintenant, je vais laisser le choses reposer quelques mois et observer ce qu’il se passe. Je vous invite à suivre l’évolution de temps en temps directement sur la SERP ou sur votre outil de suivi de positionnement favori (SEO Hero Ninja est rapide et gratuit, c’est pratique pour faire une vérification en vitesse) 🙂

Résultat de ce matin (19/06/2020 à 09h45)

Si vous aimez les cas réels de SEO, je vous invite aussi à découvrir le test grandeur nature sur la longueur du contenu que j’ai réalisé en collaboration avec l’ami Baptiste Guiraud (encore lui !).

Si cet article vous a plu, n’oubliez pas de le partager sur votre réseau social favori et de l’envoyer à vos amis 😉

Besoin d’une prestation SEO ?

Je propose des prestations de référencement :

Ne cherchez pas moins cher ailleurs, aujourd’hui ça n’existe pas (du moins à ma connaissance) 😉

5 Replies to “Cas réel SEO : ranker sur « Rédacteur web »”

  1. Superbe étude de cas. L’audit de la concurrence est devenue systématique de mon côté depuis pas mal de temps. C’est clairement primordiale avant d’entreprendre tquoi que ce soit dans le but de ranker sur une requête.

    Tu m’as donné envie de faire des études de cas SEO ! J’en publie une bientôt, c’est décidé !

  2. Et oui c’est là qu’on peut voir que le netlinking a encore une grosse place dans le seo en 2020 et que le contenu ne fait pas tout
    Merci pour le partage , article intéressant et complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *